mercredi 15 novembre 2017

Forum des Associations AGORA 2017

L'A.M.A. était présente au Forum des Associations de Angers ou plusieurs de nos membres se sont relayés pour tenir le stand des Moulins d'Anjou.
À noter les jolies maquettes de Monsieur Jacques MEUGÉ.





Sortie 13 octobre 2017

L'A.M.A. organisait une journée rencontre autour des moulins. C'est dans la convivialité qu'une quarantaine de membres se sont retrouvés pour découvrir le Moulin Neuf à Angrie et les trésors de son musée sur la meunerie. 
Ensuite après un déjeuner à la Cornouaille pendant lequel les discussions abondaient le groupe a été reçu par Monsieur André CROIX. Ce dernier nous a présenté son atelier et le travail qu'il réalisait pour les moulins .

Article du Courrier de l'Ouest Octobre 2017

mardi 5 septembre 2017

Nos rivières, Le Thouet grandeur et décadence

« Le Thouet, grandeur et décadence »
Courrier de l’Ouest - Angers, dimanche 3 septembre 2017

« Lettre ouverte à l’attention de Mme Tubiana. Il y a quelque temps, dans un article paru dans Le Courrier de l’Ouest, vous vantiez la qualité du courant du Thouet et vous concluiez en disant que tout ce qui avait été entrepris était à la grande satisfaction des pêcheurs, des agriculteurs et des touristes…

« Il ne nous semble pas que vous ayez eu les mêmes interlocuteurs que nous, je pense que vous vous êtes contentée de ceux qui allaient dans le sens de vos opinions.

« Nous sommes, à divers titres, des riverains du Thouet et notre appréciation ne correspond pas à la vôtre. Avez-vous une seule fois réfléchi à la raison pour laquelle nos ancêtres avaient construit des barrages ? Vous croyez peut-être que c’était juste pour faire joli ? Vous croyez peut-être qu’ils étaient plus bêtes que nous ?

« Eux, ils observaient la nature et ils essayaient d’en comprendre le fonctionnement et l’évolution. C’est un ingénieur qui vous parle : nos ancêtres avaient compris intuitivement que la nature ne se mettait pas en équation et que c’est elle qui décide.

« S’il vous plaît, laissez les technocrates faire des cocottes en papier et, surtout, surtout, ne vous occupez pas du Thouet ; on arrivera à se débrouiller.

« Le niveau d’eau est tellement bas qu’il y a des arbres qui se déracinent tout seuls et qu’un pêcheur a échappé de peu à la chute. Par ailleurs, l’envahissement des herbes (jussie et élodée) est tel qu’il faudra longtemps pour s’en débarrasser, si on y arrive…

« Nous vous invitons, si vous trouvez un créneau dans votre emploi du temps, à venir voir l’ex barrage de Rimodan, là ou l’entreprise chargée de la démolition n’avait pas les compétences requises et où elle a complètement saccagé le site et mis des très gros sacs de plastique qui défigurent complètement le paysage. »

Yves POTIRON, Saumur



samedi 2 septembre 2017

Continuité écologique, Comment on a massacré la rivière Vicoin

Voici un courrier qui nous est parvenu et que nous souhaitons vous faire partager. Ce courrier démontre avec des images à l'appui le décalage qui existe entre ce que la bureaucratie veut nous faire croire (et miroiter ! ) par rapport aux aspects selon eux positifs de la destruction des seuils et barrages sur nos rivières, et la réalité de ce qui se passe réellement sur le terrain une fois que ces barrages sont détruits.

Le Vicoin, petit affluent de la Mayenne, a fait les frais de cette opération qui a valu un trophée à ceux qui ont "rétabli la continuité écologique" de cette rivière. Des photos AVANT et APRÈS et le petit film joint sont plus parlants que les mots. Nous vous laissons en juger par vous-mêmes ! 


Chers amis,

Nous avons appris en ce mois d’août que l’administration avait délivré un trophée aux responsables des « aménagements » du Vicoin, dans le cadre de la « continuité écologique ».
Cet affluent de la Mayenne sert de référence et de faire valoir à l’idéologie de ceux qui prônent « l’effacement » de nos barrages.

Nous avons trouvé sur You Tube un petit film d’autocongratulation vantant le bien-fondé de la destruction de 24 barrages sur les 26 que compte ce fragile cours d’eau.
Si vous avez du temps à perdre vous pourrez visionner leur film afin de juger  et comparer par vous-même leur vérité et la nôtre:

Voici leur point de vue :

Et le nôtre :
En effet, pour rétablir la vérité, nous avons sollicité les riverains pour filmer le Vicoin désormais « libéré » de ses seuils, en ce mois d’août d’un été sec.
Ce film qui décrit un champ de ruines, vous montrera ce qu’ils appellent « aménagements » d’ouvrages.
Neuf ans après ces « aménagements » que les pêcheurs ont définitivement désertés, vous pourrez juger de l’état des lieux, et vous interroger comme nous sur l’hypothétique repeuplement de cette rivière pratiquement sans eau…

Demain il faudra affronter les dérèglements climatiques…
Ne doit-on pas se demander si les milliers d’euros investis pour détruire des réserves d’eau, au moment où celle-ci est si rare, ne sont pas sacrilège quand on sait les efforts de l’administration et les privations imposées aux populations pour rétablir l’équilibre de nos finances.

S’il vous plait prenez le temps de regarder ce film 9’ (lien ci-dessous), et faite suivre ce mail à tous vos amis et particulièrement aux élus qui ne connaissent pas toujours comment est dépensé l’argent public.

Voici le lien du film sur le massacre du Vivoin : https://youtu.be/YRNmNlb7oDM
et la première image :


Et le film diaporama de 19’ sur « Les moulins troisième Patrimoine de France » : https://youtu.be/b36YXXp29dw
et la première image :


Regarder et faites suivre ces documents.
Bon spectacle et merci de vos réactions…
J-P Sivadier